Aucune image   SdAO: Compilation Angmar et Moria
Version boîte

Fiche détaillée

La première chevauchée de Ten Ton Hammer



TTH, le 16 juillet 2012

Le système de combat monté de l'extension du Seigneur des Anneaux online, Les Cavaliers du Rohan, à venir cet automne, est un sacré morceau ! Elle apporte une toute nouvelle (et énorme) mécanique pour ce jeu déjà âgé de 5 années. Cela risque de changer la façon dont les joueurs appréhenderont ... à peu près tout, dans le Rohan.



Benjamin J. a été invité à explorer le Rohan dans une version alpha avec Aaron Campbell, producteur pour Lotro. Ce dernier avait faim de montrer toutes ces petites choses merveilleuses qui se préparent pour septembre. Du genre généreux, Ben s'est débrouillé pour que j'obtienne une place à ses côtés. Nous avons tous deux eu droit à des personnages préconçus pour cette session. Ben était un champion, moi-même un chasseur. Le but de cette session, évidemment, était de tester le combat monté. Du coup, Aaron a passé un peu de temps à nous expliquer les mécaniques de ce nouveau système.



Les nouveaux coursiers de combat ne sont pas des montures habituelles. Pour commencer, ils ont beaucoup plus de moral. C'est à dire que le nombre de dommages qu'ils peuvent encaisser, avant que leur cavalier ne démonte, est bien plus grand. En fait, le total du moral de mon personnage était même plus faible que celui de sa monture. Elles possèdent aussi des statistiques de force et d'agilité, qui influent sur des choses comme l'accélération ou l'amplitude nécessaire pour se retourner [ndt : toute les montures n'ont pas la direction assistée !].

Les montures sont aussi pleinement personnalisable que le cavalier qui les monte. Elles peuvent porter différentes armures grâce à un menu apparence qui fonctionne à l'aide du glisser-déposer et qui contient plusieurs zones où mettre le heaume, la protection du corps ou des jambes par exemple.



Aaron nous explique que "si vous avez acheté la monture de la nuit ou des montures de classe, au préalable, nous aurons un certain nombre d'ensembles de protections pour vous et donc, vous pourrez façonner votre propre monture de la nuit".

Il y a également des objets légendaires uniques dont elles peuvent s'équiper (il y avait effectivement un emplacement pour une bride légendaire, mais puisque c'est encore en développement, nous n'avons pas encore pu voir cela en détail) et des traits spécifiques qui sont modifiables à loisir.

"Vous gagnerez les traits en effectuant des quêtes dans le Rohan ou en augmentant votre réputation auprès des gens du coin". Ces traits débloquent des compétences de combat, développent des aspects variés d'autres compétences ou accroissent les statistiques. Quasiment comme les traits et vertus d'un personnage en fait. Ils sont arrangé en arbre, avec des interdépendances. Par exemple, pour pouvoir mettre des points à un trait de la 4ème branche, il vous faudra d'abord en avoir dans un trait de la 3ème branche. Enfin, au bas de chaque section se trouve un trait "spécial".



Une monture de guerre peut être préparée de trois façons : Légère, lourde ou médiane. La première met l'accent sur la vitesse et la mobilité, la deuxième sur la force et la défense et la dernière, comme son nom l'indique est une version médiane des deux autres. Pour accompagner ces trois mensurations, il existe trois disciplines qui les améliorent et des traits qui permettent de se spécialiser dans ces tactiques. L'aube rouge est une discipline axée sur les dégâts (DPS), Riddermark est une discipline utilitaire, qui permet de maîtriser le champ de bataille et enfin, Rohirrim table sur la défense et la survie.

Les joueurs ne sont en revanche pas limités à une seul configuration. Sur la table des traits, il y a pas moins de sept boutons de configuration disponibles. Cela autorise les joueurs à mettre de côté de multiples arrangements, pour les changer plus tard, selon les nécessités des situations rencontrées.

Aaron nous dit que "vous avez des configurations pour vos ensembles de traits, donc, vous pouvez vraiment personnaliser votre rôle selon avec qui vous jouer, selon ce que vous faites ce jour là, si vous jouez en communauté ou en solo. Vous pouvez très bien vous dire "Hé, j'ai besoin d'une monture légère donc je vais échanger pour cet agencement" ou bien "j'ai besoin de mieux tenir le choc des combats, je vais donc mettre ma configuration lourde en place". Ensuite, vous pourrez aussi modifier vos disciplines pour qu'elles collent à la perfection."

Grâce à cette versatilité de l'arbre des traits et des configurations, il est théoriquement possible pour les personnages de se glisser dans des rôles complètement différents, que ce soit à pied ou monté. Aaron a mentionné, à propos de cette flexibilité, une conversation avec Alla "Orion" Maki, un des développeurs.

"Je parlais avec lui de ce système et ce qu'il pensait était que, même avec un personnage ayant une classe d'armure légère (comme le gardien des runes ou le maître du savoir), si vous choisissez de jouer à fond la survie, sur une monture de type lourde en utilisant Rohirrim, vous pourriez théoriquement tanker. Vous pourriez effectivement tenir ce rôle pendant un petit moment. Vous pouvez ne pas être aussi efficace qu'un gardien ou qu'un rôdeur, mais vous pourriez effectivement le faire."

Il existe également un nouveau mécanisme nommé Furie. Une jauge que votre monture remplit tout au long du combat. Les chevaux rapides et léger remplissent cette jauge plus vite qu'un coursier lent et lourd.



"La furie est vraiment une façon pour nous de montrer que la vitesse, c'est bien. Que se déplacer durant le combat, c'est bien." nous explique Aaron. "Pendant que vous remplissez cette jauge, cela ajoute un bonus à vos dégâts et votre soin. Vous pouvez également la videz entièrement, pour obtenir un très grosse attaque".

Les montures que nous avions, étaient pré-configurées et nous n'avions aucune chance de rater nos propres arrangements., mais il reste évident que toutes les possibilités que ce système offre sont nombreuses.

Monter sur vos nouveaux destriers de guerre, fera apparaître une nouvelle barre contenant les compétences montées. Cette barre remplace l'ancienne et renferme les nouvelles compétences qui ne peuvent être utilisées qu'à cheval. Certaines sont universelles et communes à toutes les montures. D'autres sont spécifiques à la classe. Mon chasseur niveau 75 avait ces compétences :


Gardez bien à l'esprit que l'extension est encore en développement et ces compétences peuvent encore subir des changements d'ici septembre.


Les joueurs qui ont pré-acheté l'extension, en édition légendaire et qui ont accompli la quête apparu avec ce pack, recevront une compétence supplémentaire : "Faveur des Mearas", qui autorise, une fois par jour, à soigner sa monture.

Une fois toutes ces informations en tête, il était temps [ndt: enfin !] de passer à l'action.



Charger dans le combat est vraiment différent. A pied, les mouvements sont vraiment binaires. Vous marchez ou vous ne marchez pas. Les coursiers, eux, accélèrent grâce à quatre "vitesses" : le pas, le trot, le petit galop et le galop. Appuyer sur W ou maintenez les deux boutons de la souris pour commencer à bouger. Votre monture avancera en ligne droite. Relâchez les boutons et votre cheval continuera son avancée à cette vitesse. Maintenir les boutons est comme appuyer sur une pédale d'accélération. Plus vous la maintenez, plus le cheval bougera vite. Et il continue d'avancer, jusqu'à ce que vous appuyiez sur le frein ou que vous utilisiez la compétence d'arrêt rapide ou encore, en appuyant sur S, jusqu'à ce qu'il stoppe.

Avec ce mouvement constant, vous pouvez penser qu'il est difficile de coordonner vos attaques. Particulièrement les attaques de mêlée, qui demandent une certaine précision et un certain minutage pendant la charge. Pas vraiment en fait. Les compétences de combat peuvent se préparer pour ne se lancer que lorsque le joueur est à bonne distance pour les utiliser.

Un autre point critique est que vitesse accrue égale : amplitude pour se retourner accrue. Avec un trot, les montures de guerre sont aussi manœuvrables que n'importe quelle autre monture, mais accroitre la vitesse réduit les possibilités de changements de direction rapides. C'est un peu comme glisser en tentant un virage à 180 degré tout en étant à pleine vitesse ... le cheval verra sa trajectoire légèrement décalée avant de retrouver celle recherchée.

Il faut un petit moment avant de s'habituer à ces mouvements. C'est pourtant ce qui rend ces combats exaltants. Charger tête baissée sur un gobelin monté sur un warg, en l’arrosant de flèches, pour ensuite lui foncer dessus avec son épée brandie et enfin, se retourner pour une autre joute... c'est simple, il n'existe rien de tel ! C'est d'autant plus vrai en groupe. Nous n'étions qu'un groupe de trois hommes galopant sur les plaines du Rohan, avançant pour mettre bas des petites bandes de gobelins montant des wargs et nous avions l'impression d'effectuer une charge de cavalerie au grand complet.



Cette "impression" est vraiment importante. Le système entier pourrait bien être parfait selon toutes les coutures, mais si, au final, on ne ressentait pas cette impression d'être l'acteur d'un combat monté réel, alors ce serait un échec. Cela donne vraiment l'impression d'une joute. Un chasseur monté joue comme un archer Mongole à cheval, poursuivant sa cible jusqu'à se rapprocher suffisamment pour tirer rapidement plusieurs salves, puis chargeant pour achever sa victime à la lance ou à l'épée. Le champion de Ben jouait un brin différemment, plus comme une cavalerie lourde. En tant que groupe, nos chemins se croisaient sur le champ de bataille dans une danse assez chaotique. Nous mettions bas nos ennemis en les piétinant avec les sabots de nos bêtes. Cela ressemblait assez à une scène de film de guerre, exactement comme ça le devait.

Cela nous conduit au sujet des escouades. Les orques ont leur propres unités de cavalerie et ils sont aussi dangereux ou presque que des rohirrims. Nous avons rencontré une de ces escouades. Des cavaliers montant des wargs et menés par un chef Uruk-hai. Ce chef ressemblait aux monstres élites qui parcouraient la Moria et la Lothlorien avant la sortie de Mirkwood. Engager le combat contre l'escouade lance automatiquement une quête où il faut tuer le chef justement. C'est une des nouvelles mécaniques de l'extension. Cela s'appelle quêter à rebours (remote questing).

"Il s'agit tout simplement, quand vous entrez dans une zone et que vous vous retrouvez proche d'un monstre spécifique, vous avez la garantie d'obtenir une quête, alors même que vous êtes sur la route, en mouvement. Vous pouvez prendre cette quête quasi instantanément. Ensuite, vous pourrez effectuer ou ôter cette quête... à rebours. Les chances de retrouver ce gobelin que vous avez croisé près de 300 mètres plus tôt, en pleine course, sont relativement faibles. Nous disons donc "ok, voici une petit boîte qui apparaît, et sur laquelle, quand vous aurez fini le combat, vous pourrez cliquer dessus. Ainsi, vous pourrez tout obtenir dans votre inventaire sans revenir en arrière et devoir chercher dans la moindre petite crevasse où le corps se terrerait." nous explique Aaron

En combat monté, la vitesse semble augmenter la charge, notre groupe a tenté beaucoup de tactiques pour disperser l'escouade, en faisant demi-tour et effectuant une autre charge. Certains ennemis étaient obstinément résistants et durent être pourchassés. L'Uruk-hai avait une tendance très énervante à se réfugier dans une colline inaccessible à cause des rochers. Les groupes de joueurs devront fomenter de toutes nouvelles stratégies pour ces combats et les joueurs solos apprécieront surement le défi que ces affrontements représentent.

Quand nous avons finalement mis bas l'Uruk-hai et tous ses acolytes, la quête fut complétée. Dans cette version alpha, je devais démonter près du cadavre pour effectivement achever la quête, mais ceci sera sujet à changements dans le futur, avant les phase de bêta tests.



Il y avait d'autres mécaniques intéressantes qui étaient travaillées sur le combat monté. Pour une instance par exemple, quand vous combattez un adversaire monté, vous pouvez faire descendre de cheval (ou de warg, tout dépend) l'ennemi puis le pourchasser en restant à cheval vous-même ou bien le finir comme de coutume, à pied, de façon plus ... traditionnelle.

Un autre beau mécanisme : Si vous rencontrez un groupe combattant une escouade et que vous souhaitez les aider, sans pour autant rejoindre ce groupe, vous gagnerez tout de même de l'expérience pour ça.

"Nous avons inclus quelque chose de nouveau (appelé open tabbing) qui, si vous arrivez et attaquez une escouade tandis que quelqu'un d'autre était déjà afféré avec, vous bénéficierez quand même de la totalité de la récompense pour avoir combattu et défait l'escouade. Cela complètera également la quête. Vous ne risquez pas de pénaliser le passant qui avait engagé le combat avant vous. En gros, vous n'avez plus à vous souciez de ce que font les autre." nous explique Aaron.

Quand le combat est fini et qu'il faut regagner la civilisation, la monture de combat se comporte comme d'habitude, telle une monture classique, mais avec son armure unique malgré tout. Les montures de la vieille école seront toutefois toujours présentes en jeu et les joueurs pourront continuer à les collectionner. Cependant, ces destriers de guerre risquent de devenir la nouvelle norme du transport pour les hauts niveaux.

Une fois rassasiés, Aaron nous a fait découvrir quelques unes des nouvelles zones que vous verrez cet automne. Il reste une bonne partie des paysages qui ne sont pas finis (souvenez-vous que cette extension à la réputation d'être deux fois plus grande que la Moria) mais nous avons pu admirer l’orée de Fangorn, quelques unes des collines et les marches du Rohan, ainsi qu'un village rohirrim. Il semblerait que la carte du monde ait été redessinée également... mais tout ceci reste en alpha et peut encore beaucoup changer.



Malheureusement, nous n'avons eu qu'une heure pour faire le tour de tout ça. Même si ce n'était qu'une alpha, le nouveau système de combat a bien attiré notre attention et aurait demandé plus de temps de jeu, mais Aaron avait d'autres choses à faire et nous nous sommes vus obligés de rendre nos personnages. Nous n'avons vraiment expérimenté qu'une petite mais significative partie des Cavaliers du Rohan et nous avons hâte que septembre arrive pour rassasier nos nouveaux appétits grandissants.

gunky, sur TTH le 16/07/2012


Retour en haut de la page.

Cet article a été vu 1754 fois

"The Lord of the Rings Online", "Shadows of Angmar", The Watcher logo, "The Lord of the Rings" and the names of the characters, events, items
and places therein are trademarks or registered trademarks of The Saul Zaentz Company d/b/a Tolkien Enterprises
under license to Turbine, Inc. Codemasters is a registered trademark owned by The Codemasters Software Company Limited
and the Codemasters Online Gaming logo is a trademark owned by The Codemasters Software Company Limited. Turbine and the Turbine
logo are trademarks or registered trademarks of Turbine, Inc. in the U.S. and/or other jurisdictions. All other trademarks are the
property of their respective owners.
Copyright © 2009 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Lord Coxie, Template: Cypher, Code: JB